Le Centre culturel de rencontre des Arts Florissants, dédié à « l’esprit baroque », s’appuie sur un projet artistique et culturel de redécouverte et de transmission autour de la musique et de l’art des jardins. Il s’inscrit dans un lieu patrimonial unique et original, en état de création permanente : le Bâtiment et les jardins de William Christie, inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, et le Quartier des Artistes, campus artistique et culturel international au cœur du village.

Ces lieux accueillent chaque année des événements devenus aujourd’hui emblématiques, comme le festival Dans les Jardins de William Christie et le Festival de Printemps – Les Arts Florissants, mais aussi d’autres projets artistiques et pédagogiques tout au long de l’année.

Les résidences pédagogiques, de travail ou de création, proposées au Quartier des Artistes sont toujours en lien avec l’actualité des Arts Florissants. Renvoyant tantôt au domaine de la musique baroque, tantôt à celui du patrimoine et/ou des jardins, ces résidences ont des finalités multiples: création ou répétition de nouveaux programmes musicaux, créations paysagères, stages horticoles, études sur l’architecture du Quartier des Artistes…

Depuis sa création, le programme de résidence s'est développé dans une triple perspective, à la fois territoriale, nationale et internationale. Les résidents et leurs projets permettent de relier création et patrimoine, artistes et habitants, partenaires français et étrangers, professionnels, apprenants et amateurs… le tout dans un esprit de transmission, de partage et de pérennisation.

"Le Centre culturel de rencontre des Arts Florissants sur "l'esprit baroque" s'est naturellement inscrit dans le paysage culturel du territoire et c'est ce qui fait sa force. Le dialogue fructueux avec madame Denferd, maire de Thiré, le conseil municipal et les habitants, sur la mise en valeur du patrimoine bâti et paysager très remarquable du village, devrait permettre la création d'un "site aptrimonial remarquable" grâce au soutien de l'État, de la région et du département."    Yves Dauge, président de l'ACCR