Jardin Des Voix Academie 2019 Fontaine EZ4A9245 DxO Jacky Joccotton Header

Le Jardin des Voix - 9e édition - 2019

 
 

Les lauréats du Jardin des Voix 2019

Suivez l'Académie à partir du 7 août sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram !

 

JDV9-girls

De gauche à droite : Mariasole Mainini, Lauren Lodge Campbell, Deborah Cachet

Mariasole Mainini, soprano (Italie) - Sandrina

Après des études de clarinette au Conservatoire de Côme, Mariasole Mainini se consacre au chant lyrique au Conservatoire Giuseppe Verdi de Turin . Elle intègre ensuite l’Accademia di Belcanto Rodolfo Celletti à Martina Franca (Italie) et poursuit actuellement ses études avec Erika Grimaldi et Carlo Caputo. Après des débuts lyriques en 2016 au Piccolo Teatro Regio de Turin dans La favola di Orfeo de Casella, elle chante en 2017 dans une nouvelle production pour public scolaire de Die Zauberflöte (Mozart). En 2018, elle interprète les rôles de Barbarina dans Le mariage de Figaro (Mozart) et de Berta dans Le Barbier de Séville (Rossini) au Teatro Regio de Turin. Elle collabore également avec de nombreux chefs d’orchestre, parmi lesquels Guido Maria Guida, Giulio Laguzzi, Federico Maria Sardelli et Speranza Scappucci.

Lauren Lodge Campbell, soprano (UK-Australie) - Serpetta

Diplômée du Queensland Conservatorium et de la Guildhall School of Music de Londres, Lauren Lodge-Campbell remporte le Deuxième Prix et le Prix du Public lors du Concous de chant Handel en 2018. Elle est aussi demi-finaliste du concours de chant international de la Kohn Foundation / Wigmore Hall avec le pianiste Michael Sikich. À l’opéra, elle chante Minerva dans Il ritorno d’Ulisse in patria (Monteverdi) avec Pinchgut Opera; la Princesse dans The Hogboon (Peter Maxwell Davies) avec le London Symphony Orchestra et Sir Simon Rattle; Gretel dans Hansel et Gretel (Humperdinck) avec Iford Arts; Vénus dans Venus and Adonis (Blow) ; Amore dans Il ballo delle ingrate (Monteverdi) au Brighton Early Music Festival. En concert, elle se produit lors de récitals au Wigmore Hall, au Barbican Hall et lors du Ryedale Festival, du Leicester International Music Festival et du London Handel Festival.

Deborah Cachet, soprano (Belgique) - Arminda

Déborah Cachet est finaliste en 2017 du Concours International d’Opéra Baroque Pietro Antonio Cesti à Innsbruck. Elle se perfectionne lors de prestigieuses académies : la Dutch National Opera Academy, l’académie de Royaumont, l’Académie d’Ambronay… En tant que soliste, elle se produit régulièrement avec les ensembles Pygmalion (Raphaël Pichon), Correspondances (Sébastien Daucé), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre) ou encore l’Akademie für alte Musik de Berlin. Elle participe également aux enregistrements de Stravaganza d'Amore avec Pygmalion et de Breve è la vita nostra avec Le poème Harmonique. Récemment, on a pu l’entendre au festival de musique ancienne d’Utrecht dans Les Boréades (Rameau) avec l’ensemble Collegium 1704 (Vaclav Luks), dans le rôle-titre de Didon et Enée (Purcell) avec l’Arcal, pour les Leçons de Ténèbres avec Le Poème Harmonique et Les Talens Lyriques (Christophe Rousset), ou encore dans Psyché (Locke) avec l’Ensemble Correspondances.

JDV9 boys

De gauche à droite : Théo Imart, Moritz Kallenberg, Rory Carver, Sreten Manojlovic

Théo Imart, contre-ténor (France) - Ramiro

Âgé de seulement 24 ans, Théo Imart est le benjamin de cette édition. Il intègre à 9 ans la Maîtrise des Bouches du Rhône, où il  participe à de nombreux concerts, productions lyriques et enregistrements. En 2015, il est admis à l’Ecole Normale de Musique Alfred Cortot dans la classe de chant de Mireille Alcantara, où il obtient en 2018 le Diplôme Supérieur de Concertiste à l’unanimité du jury. Il se produit lors de grands festivals français tels que les Musicales du Luberon et le Festival de musique ancienne de Callas où il donne le Nisi Dominus de Vivaldi avec l’ensemble Unisoni, ou encore le Festival Opéra de Baugé où il interprète en 2018 Idamante dans Idomeneo de Mozart.

Moritz Kallenberg, ténor (Allemagne) - Il contino Belfiore

Moritz Kallenberg fait ses débuts avec le chœur masculin de Reutlingen Capella Vocalis, avant d’intégrer en 2007 le Jungen Oper de Stuttgart. Lauréat du Bundeswettbewerb Gesang 2016 à Berlin, il est boursier de la Fondation Helene Rosenberg et membre de l’Opera Studio de Stuttgart depuis la saison 17/18. En 2017, il fait ses débuts à la Staatsoperette de Dresde et au Staatsoper de Stuttgart. Il se fait remarquer pour ses interprétations de Der Rosenkavalier (Strauss) et Il mondo della luna (Haydn) au Festival de Pâques de Baden-Baden, de Don Giovanni (Mozart) à l’Académie Franz Liszt de Budapest, de l’opérette Der Vetter aus Dingsda au Théâtre de Fribourg, ainsi que des oratorios de Johannes Sebastian Bach en tournée. Il se produit également avec l’Orchestre Philharmonique et la Staatskapelle de Berlin, l’Orchestra La Verdi de Milan ou encore le Staatsorchester de Stuttgart sous la baguette de Sir Simon Rattle, Claus Peter Flor, Sylvan Cambreling, Frank Beermann et Ruben Jais.

Rory Carver, ténor (UK) - Il Podestà

Le ténor britannique Rory Carver se forme au Royal College of Music de Londres où il bénéficie de la bourse Douglas and Hilda Simmonds. Finaliste en 2018 de la Oxford Lieder Young Artist Platform, et élu Garsington Opera Alvarez Young Artist en 2019, il participera cette année au Concours de chant international Wigmore Hall / Independent Opera. Rory Carver fait ses débuts dans le rôle-titre de L’Orfeo (Monteverdi) au Festival de musique ancienne de Brighton – où il reviendra en 2020 pour y chanter les rôles d’Ovide et Apollon dans La Dafne (da Gagliano). Parmi ses autres engagements à venir, citons une série de récitals de musique du XVIIe siècle au Festival de musique ancienne de Brighton, au festival Lake District Summer Music et au St John's Smith Square de Londres ; Elias (Mendelssohn) avec l’Orchestra of the Age of Enlightenment ; et un enregistrement de Semele (John Eccles) avec la Cambridge Handel Opera Company et l’Academy of Ancient Music.

Sreten Manojlovic, basse (Serbie) - Nardo

Diplômé de l’Académie de musique et des arts du spectacle de Vienne, Sreten Manojlović est membre de l’Académie baroque de Belgrade, fondée en 2013 par Marijana Mijanović et Predrag Gosta, avec qui il fait ses débuts sur scène dans le rôle de Zoroastre dans Orlando (Handel) et interprète Polyphème dans Acis et Galatée (Handel) en 2019. Sous la direction musicale de Christoph Ulrich Meier, il chante également les rôles de Leone et Toante dans Tamerlano et Oreste (Handel), du Conte Almaviva dans Le nozze di Figaro (Mozart) et d’Enrico dans L'isola disabitata (Haydn). Parmi ses projets à venir, citons La finta giardiniera (Mozart) avec l’Académie d’été de l’Orcherstre philharmonique de Vienne, ainsi que la création d’un ensemble musical spécialisé en musique baroque. Sreten Manojlović est boursier de la SIAA Foundation.

Première à l’issue de la résidence du Jardin des Voix, l’académie baroque internationale pour jeunes chanteurs des Arts Florissants.
Avec le soutien d’Aline Foriel-Destezet, Conny Maeva Charitable Foundation, Premier Investissement.