William-christie-les-arts-florissants-2016-20160628-26-vincent-pontet-header

Concert


Haydn - Symphonies parisiennes


Cycle

Retour

Haydn - Symphonies parisiennes
Cycle


Ensemble

Orchestre des Arts Florissants

Direction musicale

William CHRISTIE


Distribution


Cyril POULET, violoncelle


Programme

Joseph HAYDN - Symphonie n°82 Hob.I/82 - L'Ours

Joseph HAYDN - Symphonie n°83 Hob.I/83 - La Poule

Joseph HAYDN - Concerto n°2 en ré majeur pour violoncelle et orchestre Hob.VIIb/2

«  Le Haydn parfumé et raffiné [de William Christie] est un enchantement  »  Jérémie Bigorne – Classica

Dans les années 1780, Paris était incontestablement considérée, en Europe, comme l’épicentre de la musique instrumentale. Une organisation de concerts de renommée internationale joua un rôle essentiel dans la réputation de la capitale : la vénération pour le “concert spirituel” était due en grande partie à ce que paris était devenu l’une des scènes les plus prestigieuses où se produisaient les plus grands virtuoses européens.

Dans les années 1780, il devint impensable pour les organisateurs du Concert Spirituel de commencer chaque partie de leurs concerts autrement que par une symphonie de joseph Haydn, et le véritable engouement qu’ont connu ses œuvres s’est poursuivi dans la deuxième decennie du XIXe siècle, éclipsant largement la place des musiciens populaires de l’époque tels que Mozart ou même les premières symphonies de Beethoven.

Le groupe des 6 « Symphonies parisiennes » écrites par Haydn en 1785 et 1786 pour les Concerts de la Loge Olympique à Paris —une société maçonnique où œuvrait l’un des meilleurs orchestres en Europe à cette époque— a rapidement gagné les faveur du public parisien. Redonnées dans toute l’Europe, elles devinrent rapidement l’un des véritables sommets de la symphonie viennoise classique.

Le style des Symphonies parisiennes est extrêmement personnel, mêlant gravité et fantaisie, solennité et humour. Quatre d’entre elles portent un surnom qui témoignent de leur succès : « La Poule » avec son thème du premier mouvement sur une même note suraiguë de flûte, picorée « staccato » ; « L’Ours » dont le motif pataud aux cordes graves du finale semble reproduire la démarche claudiquante de l’animal.

A Wiliam Christie et à l’orchestre des Arts Florissants se joindront des solistes instrumentaux virtuoses qui interpréteront l’ensemble des six Symphonies ainsi que des concertos au cours de trois programmes échelonnés sur trois ans et qui constitueront l’un des projets majeurs de l’Ensemble.

Prochaines dates

Paris / France
Philharmonie de Paris / Cité de la Musique, Salle des concerts

  • mercredi 22 mai 2019, 20h30
Acheter mes billets

Prague / République Tchèque
Rudolfinium / Dvorak Hall

  • lundi 27 mai 2019, 20h
Acheter mes billets

Médias associés

  • Vidéos Vidéos
    0 vidéos
  • Vidéos Vidéos
    0 albums
  • Vidéos Vidéos
    0 audios
  • Vidéos Vidéos
    0 partitions
  • Vidéos Vidéos
    0 textes
Chargement des médias associés...