William Christie D Rouvre P

William Christie
Directeur musical, fondateur 

 
 

Claveciniste, chef d’orchestre, musicologue et enseignant, William Christie est l’artisan de l’une des plus remarquables aventures musicales de ces trente dernières années. Pionnier de la redécouverte de la musique baroque, il a révélé à un très large public le répertoire français des XVIIe et XVIIIe siècles. La carrière de ce natif de Buffalo, formé à Harvard et à Yale, installé en France depuis 1971, a pris un tournant décisif lorsqu’il a créé en 1979 Les Arts Florissants. 

À la tête de cet ensemble instrumental et vocal, William Christie a imposé très vite, au concert et sur la scène lyrique, une griffe très personnelle comme musicien et comme homme de théâtre, renouvelant l’interprétation d’un répertoire jusqu’alors largement négligé ou oublié. C’est en 1987 qu’il a connu une véritable consécration publique avec Atys de Lully à l’Opéra Comique, production qui a ensuite triomphé sur de nombreuses scènes internationales.

Une prédilection pour le baroque français jamais démentie

De Charpentier à Rameau, en passant par Couperin, Mondonville, Campra ou Montéclair, William Christie est le maître incontesté de la tragédie-lyrique comme de l’opéra-ballet, du motet français comme de la musique de cour. Mais son attachement à la musique française ne l’empêche pas d'explorer d'autres répertoires européens : nombre de ses interprétations de la musique italienne (Monteverdi, Rossi, Scarlatti, Landi) ont fait date, et il aborde tout autant Purcell et Handel que Mozart, Haydn ou Bach. 

Sa production lyrique se poursuit sur un rythme très soutenu et ses collaborations avec de grands noms de la mise en scène de théâtre et d'opéra (Jean-Marie Villégier, Robert Carsen, Alfredo Arias, Jorge Lavelli, Graham Vick, Adrian Noble, Andrei Serban, Luc Bondy, Deborah Warner…) font chaque fois figure d’événement. Parmi ses récentes productions lyriques, citons Les Fêtes vénitiennes de Campra en 2015 créés à l’Opéra Comique et repris à la Brooklyn Academy of Music, Rameau, Maître à Danser créé à Caen en 2014 puis en tournée au théâtre Bolchoï de Moscou et repris en Corée, Theodora en 2016 au Théâtre des Champs-Elysées et, en 2018, Jephtha et Ariodante de Handel respectivement à l’Opéra de Paris et au Staatsoper de Vienne ainsi que Le Couronnement de Poppée au festival de Salzbourg.

En tant que chef invité, William Christie dirige souvent dans des festivals d’art lyrique comme Glyndebourne (notamment pour un Hippolyte et Aricie à l’été 2013) ou des maisons d’opéra comme le Metropolitan Opera de New York, l’Opernhaus de Zurich ou l’Opéra national de Lyon. Entre 2002 et 2007, il a été régulièrement chef invité de l’Orchestre Philharmonique de Berlin.

Son abondante production discographique (plus de 100 disques couronnés de nombreux prix et distinctions en France et à l’étranger) enregistrée pour harmonia mundi, Warner Classics/Erato et Virgin Classics témoigne aussi de la richesse de son activité artistique. Récemment sont parus dans la collection « Les Arts Florissants » chez harmonia mundi : La Harpe reine, Un Jardin à l’italienne, Bien que l’amour et la Messe en si.

La formation et l'insertion professionnelle des jeunes artistes

William Christie a révélé en vingt-cinq ans d’activités plusieurs générations de chanteurs et d’instrumentistes. C’est d’ailleurs aux Arts Florissants que la plupart des directeurs musicaux d’ensembles baroques français ont commencé leur carrière. Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en charge de la classe de musique ancienne de 1982 à 1995, il est fréquemment invité à diriger des masterclasses et des Académies comme celle d’Aix-en-Provence ou d’Ambronay.

Soucieux d'approfondir son travail de formateur, en 2002 il fonde l’Académie baroque du Jardin des Voix, désormais en résidence dans son village de Thiré, en Vendée. Les lauréats, après une tournée avec Les Arts Florissants en France, en Europe et aux États-Unis, entament rapidement leur carrière internationale. Parmi les lauréats du Jardin des Voix découverts par William Christie, on retrouve Sonya YonchevaChristophe DumauxEmmanuelle de NegriMarc MauillonAmel Brahim-Djelloul ou encore Lea Desandre et Eva Zaïcik.

Un festival dans ses jardins

Passionné d’art des jardins, William Christie a créé en 2012 le festival Dans les Jardins de William Christie, qui a lieu chaque année au mois d’août à Thiré, en Vendée. Ce festival réunit Les Arts Florissants, ses élèves de la Juilliard School et les lauréats du Jardin des Voix pour des concerts et des “promenades musicales” qui ont lieu dans les jardins qu’il a créés à Thiré, inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et bénéficiant du label “Jardin remarquable”. En 2018, il donne tout son patrimoine à la Fondation William Christie – Les Arts Florissants.

La reconnaissance d’une carrière exceptionnelle

William Christie a acquis la nationalité française en 1995. Il est commandeur dans l’Ordre de la Légion d’Honneur ainsi que dans l’Ordre des Arts et des Lettres et Grand Officier de l’Ordre National du Mérite. Il est Docteur Honoris Causa de la State University of New York à Buffalo et de la Juilliard School. En novembre 2008, William Christie a été élu à l’Académie des Beaux-Arts et a été reçu officiellement sous la Coupole de l’Institut en janvier 2010. Il a en outre reçu le Prix Georges Pompidou 2005 ainsi que le Prix de chant choral Liliane Bettencourt décerné par l’Académie des Beaux-Arts en 2004. En 2018, il est nommé ambassadeur du rayonnement de la France dans le monde par le Bureau Export, en présence de la Ministre de la Culture, Madame Françoise Nyssen.